reconciliation_0
Depuis un an, la Centrafrique est livrée à l’anarchie et aux violences entre chrétiens et musulmans. A Bangui, le déploiement de soldats français de l’opération Sangaris ne suffit pas à ramener la paix. Les tensions sont vives. Dans le quartier PK5, les soldats sont accusés de ne pas assez intervenir. Lire la suite »

centrafrique_convoi

A Bossangoa, au nord-ouest de Bangui, l’imam a fui et l’évêque a été brièvement enlevé. C’était au tout début de l’opération «Sangaris» en Centrafrique, en décembre dernier. Un détachement de l’armée française s’était déployé dans l’urgence à Bossangoa, au nord-ouest de Bangui, pour tenter de ramener le calme entre chrétiens et musulmans. Trois hommes étaient alors au cœur de cette délicate entreprise : l’évêque, l’imam et un capitaine du 8e RPIMA de Castres (régiment de parachutistes d’infanterie de marine) qui jouait alors les grands réconciliateurs. Lire la suite »

LydieItw-668x445

De retour de Bangui, d’une semaine à rencontrer des femmes et des hommes qu’on présentait comme des ennemis, la situation apparaît comme bien plus contradictoire et donc aussi porteuse d’espoirs pour l’avenir de la Centrafrique. Voici quelques points décisifs rapportés de Centrafrique… Lire la suite »

dsc_00062

Incroyable mais vrai ! Les carottes sont cuites et les dés sont jetés. Les élections centrafricaines, initialement prévues pour se tenir début 2015, vont être reportées… sine die. Si toutes les sommités politiques mondiales, semblaient avoir retenu à peu près la date du 15 février 2015, pour la tenue des prochaines échéances électorales en Centrafrique, il reste cependant que techniquement cette option paraît improbable, voire impossible à réaliser. A l’évidence, plusieurs paramètres confirment le report annoncé. Nous vous proposons de suivre ici, notre regard à travers ces quelques points : Lire la suite »

miliciens-anti-balaka-patrouillent-exterieur_0

Les enfants se mettent à courir, les yeux fous, au son de la rafale d’arme lourde : les combats entre ex-rebelles Séléka et miliciens anti-balaka bouleversent la paisible Grimari, bourgade fanée du centre de la Centrafrique. Lire la suite »

logo-onu1

Alors que les violences se poursuivent en Centrafrique, plusieurs agences du système des Nations unies ont demandé aux donateurs, le 16 avril à Genève (Suisse), de financer les opérations d’aide d’urgence destinées aux civils qui fuient le pays depuis décembre 2013. Lire la suite »

1397717741-1704FRANCOPHONIE

La réunion de la commission politique de l’assemblée parlementaire de la Francophonie s’est ouverte mardi 15 avril au Palais Léon Mba de Libreville. Et malgré l’orientation donnée à celle-ci, les parlementaires gabonais et étrangers n’ont pas manqué de remettre sur la table des discussions, la situation en Centrafrique. Lire la suite »

1012034_878949_460x306
La Centrafrique va mal et les indicateurs de performance voire Bonne gouvernance le confirme.

Depuis KOLINGBA jusqu’à Ce jour, il n y a eu que du saupoudrage, une véritable mascarade de réconciliation prétexte du maintien au pouvoir des dictateurs. Lire la suite »

Robert-Bourgi

Robert Bourgi: "Parce qu’il n’a pas supporté d’être pointé du doigt, qu’on dise qu’il est responsable en grande partie des troubles centrafricains. Aujourd’hui beaucoup de gens en France disent qu’il est la cause du mal, que Idriss Deby est le pompier pyromane. C’est vrai qu’il est responsable de tout ce qu’il se passe, la Seleka c’est lui, Djotodja c’est lui. Deby est un drôle d’individu." Lire la suite »

1319729885141
Alors que le Directeur de Publication du journal ‘’Le peuple’’ Patrick Stéphane Akibata interpellé hier, a été auditionné ce mercredi 16 avril à la gendarmerie, l’Union des Journalistes de Centrafrique (UJCA) et l’Observatoire des Médias en Centrafrique vont engager des négociations avec les autorités pour obtenir la libération des 2 journalistes arrêtés. Lire la suite »

028032014163442000000JA2777p032_1 (1)
La présidente de la transition Catherine Samba Panza invite les déplacés à retourner progressivement dans les quartiers, à cause de la saison pluvieuse qui risque de provoquer de nouvelles crises sanitaires. Une déclaration faite ce matin lors d’une rencontre avec les délégués des déplacés et des représentants d’organisations humanitaires au stade 20.000 places de Bangui. Lire la suite »

72ec3f8474fcf26c3da03b92d7558713c36d3ab3

Attirer l’attention des gouvernements et des opinions sur la gravité de la crise en République centrafricaine et les dangers qu’elle provoque pour la région demeure difficile, a souligné mercredi Antonio Guterres, le Haut Commissaire pour les Réfugiés des Nations unies. Lire la suite »

693864793_centrafrique_massacre_dans_le_nord_ouest_du_pa

AUTORITÉS DE LA TRANSITION RÉAGISSEZ

Des nouvelles terrifiantes, et alarmantes, nous parviennent : De Bambari, Bria, Bossangoa, Dékoa et Kabo. Nord Centrafrique. A, la frontière du Tchad. Ces villes vivent le martyre. Peut-être même pire que les, précédents jours. Des dizaines de villages incendiés par les EX-SELEKAS. Des populations, réfugier, dans les forets sans protection. Lire la suite »

300-200-fr-legende11

Au milieu de la tourmente en Centrafrique, le pasteur Nicolas Guerékoyamé-Gbangou exhorte les chrétiens à faire face aux circonstances avec foi.Les Nations Unies viennent de décider le déploiement de 12000 Casques bleus en renfort pour sécuriser le pays pris dans la spirale de la vengeance. Face à la crise humanitaire et sanitaire, dans ce climat chaotique, une question se pose aux chrétiens : «Comment tenir ferme dans la foi ?» Cette situation déstabilise de nombreux chrétiens centrafricains : «Je ne peux plus prier davantage. Je ne vois pas Dieu agir», confie l’un d’eux. Lire la suite »

bb5306da5b5b82d0be8a00fb249a8caff1e1c0b4

Les Algériens doivent élire jeudi leur président lors d’un scrutin placé sous haute surveillance et pour lequel le sortant Abdelaziz Bouteflika apparaît comme le favori face à Ali Benflis qui a multiplié les mises en garde contre la fraude.
Plus de 260.000 policiers et gendarmes seront déployés sur le terrain pour assurer la sécurité de près de 23 millions d’électeurs appelés à voter dans 50.000 bureaux en faveur de l’un des six candidats en lice, dont une femme, la députée trotskyste Louisa Hanoune. Lire la suite »

4898

Au moins 50.000 migrants tchadiens, réfugiés et ressortissants de pays tiers, ayant fui les violences en Centrafrique pour se retrouver au sud du Tchad, vivent dans des abris de fortune. Lire la suite »

4000483490910 (1)
Les travailleurs et agents de l’Etat affirment éprouver des difficultés à accéder à leurs lieux de travail. L’affaissement du pont qui relie le 6ème arrondissement de Bangui et le 2ème arrondissement est la cause principale de cette difficulté. A cela s’ajoute la dégradation avancée des ruelles empruntés par les taxis et bus. Un fait qui a entrainé l’augmentation des frais de transports. Lire la suite »

laurent-fabius80b

En conférence de presse lundi, à Paris, le ministre des affaires étrangères français, Laurent Fabius, s’est montré inquiet par le retrait, début avril, des troupes d’Idriss Deby de la Centrafrique, alliées des forces françaises dans les opérations militaires en Afrique. Lire la suite »

deby625
Le gouvernement centrafricain ne mènera jamais une campagne anti-tchadienne, a déclaré lundi à Xinhua Mme Gisèle Pedan, ministre centrafricaine de l’Education nationale, venue porter un message du Premier ministre de la transition centrafricaine à son homologue tchadien. Lire la suite »

ob_3574b7_palais-de-la-renaissance-bangui
Selon certaines indiscrétions onusiennes, l’élection présidentielle en République Centrafricaine se tiendra coûte que coûte en février/mars 2015, c’est-à-dire dans moins de onze mois.Une élection présidentielle est une course de fond. Dans un pays normal, un candidat à une élection présidentielle prépare et commence sa course plus d’un an avant le jour « J », histoire de se faire connaître, de connaître les coins et recoins de son pays, de s’imprégner des vraies préoccupations de ses concitoyens. Lire la suite »